Les belges connaissent les télévisions locales. Les voisins, avez-vous ça aussi?

Pour Verviers et la région,elle s'appelle Télévesdre, du nom de la rivière qui traverse notre ville (et que des espèces  de politiciens à la noix veulent en partie recouvrir pour construire un centre commercial complètement disproportionné par rapport à la grandeur de Verviers...et donc, faire mourir le petit commerce du centre ville).
Mais bon.
Je regardais le journal de Télévesdre ce soir, et j'ai vu un reportage sur des bibliothèques de petites villes proches (Stavelot, Trois-Ponts, Lierneux..)..et leurs bibliothécaires... clientes de la librairie que j'ai quittée il y a 14 mois.... et POUF! v'la la mouch' qui attrape "les bleus".

J'adore ma nouvelle vie. Mes clientes sont sympas...mais les livres me manquent. Surtout ces magnifiques albums pour enfants, et les romans pour ados...
Et je pense à une jeune Améthyste qui aurait certainement trouvé son bonheur chez nous....

Et pour en rajouter une bonne couche, (de nostalgie) je ressors deux anciennes photos (qui sont aussi là pour Anne L.)

06

07

La gare de Verviers il y a quelques années, du temps où on n'avait pas encore démonté ses clochetons et où la ville était encore chauffée par un réseau de vapeur dans les rues.
Du temps où Verviers était encore une ville lainière (bien que c'était déjà la fin..)
Gare que j'ai fréquentée chaque jour pendant des années pour prendre le bus de  Jalhay.

Et je termine par le refrain de notre hymne...

"Oh! Por mi, dju so fir
Quand sj'so-st-à l'étrandjir
D'aveur sutu hossi
En on trô come à Vervî!"

Qu'on peut traduire par: Pour ma part, je suis fier
                                 Quand je suis à l'étranger
                                 D'avoir été bercé
                                 Dans un trou comme à Verviers.

Prochain fois: petite leçon de wallon liégeois!