Bonjour!

Oui, c'est un message très impudique.
Dans ce blog, j'aimais écrire et décrire ce que j'aimais.
J'espérais vous faire sourire.
Depuis quelques temps, c'est devenu plus difficile.
Il y a longtemps que je n'avais plus pleuré et aujourd'hui, j'ai invoqué plusieurs fois un rhume carabiné pour justifié mes yeux rougis.
Je me sens au fond du fond.
Et ne me dites pas de me secouer, ne me dites pas que ça va aller...je n'y crois plus.
Tant pis si vous trouvez honteux que je dise que je préférerais avoir un cancer qu'une dépression.
La dépression est une maladie "honteuse".
"Pense à tes enfants"
"Secoue-toi"
"Il y a des gens bien plus malheureux que toi!"
La dépression...on la considère comme une maladie de paresseux....quand on la considère comme une vraie maladie, ce qui est rarement le cas.
Ma fille a eu un cancer. Tout le monde était près d'elle et autour de nous.
Mais là, je fais fuir les gens. Je fais tache. On m'engueule parce que je tracasse ma famille.
Je suis fatiguée de faire semblant.
Je voudrais redevenir comme avant et rendre les gens heureux....

Bien sur, il y a des petits bonheurs, des petites trèves...  c'est ça qui me fait encore m'acrocher. Mais le fil devient de plus en plus mince.

Je vous avais prévenu...c'est de l'impudeur totale.
Je ne vous demande rien.
Juste de ne pas m'en vouloir de ne pas passer sur vos blogs aussi souvent....

Je fais une pause.

"Ça va, ça vient...qui sait ce qu'on devient?
Tiens-tu demain dans le creux de ta main?"