Hier, j'ai bien regretté de ne plus avoir 9 ans!

On habitait en pleine campagne. Les grandes prairies n'étaient pas encore transformées en lotissements.
Écharpe, moufles, cagoule grosses chaussettes et bottes, bien "emballés" dans nos anoraks en nylon matelassé, on partait tous les 4, le grand frère tirant la luge, la petite assise dessus et les 2 moyennes courant autour.

Alors, c'était la folie! On avait le traîneau chacun à son tour, ou alors on descendait à 2. Et parfois, on dévalait la pente sur le dos (ça glissait bien les anoraks en nylon matelassé!)

Quand on rentrait à la maison, Mayou (que l'on appelait respectueusement Maman) essayait de nous retirer les bottes pleines de neige. Pas évident!

Et puis on essayait de se réchauffer les mains autour du poêle...et ça piquait! Et nos joues aussi!!!!

Et Mayou nous faisait un "lait de poule" (sans rhum!!) pour nous rendre des forces, des fois qu'on les aurait perdues en chemin.

On a tous déménagé. Le grand frère a choisi un pays chaud.

Et hier, à voir le jardin de Mayou, je serais bien sortie faire un bonhomme de neige.

01

Mais à 54 ans, et sans mes soeurs et mon frère, je trouvais ça moins amusant.